Les causes de la résistance

20150720-032A9634-Edit.jpg

Plusieurs raisons expliquent la résistance au changement, sous l’angle de l’humain qui reçoit le changement ou encore de celui qui l’amène. D’abord, l’humain étant un être d’habitudes, généralement bien dans sa zone de confort, il apparait prévisible qu’il résiste face aux efforts et au temps à investir pour changer, particulièrement s’il juge qu’il subit trop de changements consécutifs ou simultanés. De plus, ce risque de saturation peut être amplifié par un historique d’échecs en situation de changement. Ainsi, nul doute qu’une gestion inadéquate du changement où tous les efforts sont accordés au volet technique et trop peu sur le volet émotionnel, ne fait qu’augmenter les résistances. C’est notamment le cas des changements que l’on descend directement du haut vers le bas de l’organisation (top down) et que l’on amène sans consultation, sans réelle volonté d’en communiquer le sens ou d’en expliquer la pertinence. La mobilisation et l’adhésion de ceux qui reçoivent le changement ne peuvent se faire qu’avec une attention portée à l’humain et à ses émotions.

ASM Consultants propose un outil simple, concret et efficient pour diminuer les résistances et établir des conditions favorables à l’adhésion et à la mobilisation.